Actualités

Visite de travail du Ministre de la Jeunesse et des Sports au nouveau stade Tizi, dans la wilaya de Tizi Ouzou

Le Ministre de la Jeunesse et des Sports, Monsieur Mohamed Hattab, a effectué Jeudi le 10 Mai 2018 une visite de travail et d'inspection à Tizi Ouzou, pour notamment s'enquérir de l'état d'avancement du chantier du nouveau stade.
 
 
Les moyens pour achever "le plutôt possible" les travaux de réalisation du nouveau stade de 50 000 places couvertes de Tizi-Ouzou sont disponibles, a assuré jeudi le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Hattab.
M. le ministre qui a effectué une visite d’inspection et de travail dans la capitale du Djurdjura, a annoncé en direction du groupement Algéro-turc en charge de la réalisation de cette infrastructure sportive implantée à Boukhalfa, qu'il "ne tolérera plus un glissement sur les délais de réception", sachant que depuis le lancement des travaux, en 2010, plusieurs dates de livraisons ont été avancées et à chaque fois repoussées.
 
Ce projet affiche un taux d’avancement des travaux d’environ 80%, selon la présentation faite sur chantier. La pose du gazon naturel interviendra dans deux mois. Quant à la couverture de la toiture, elle est déjà sur place, a-t-on ajouté.
  
Le ministre a exigé un planning quotidien ou, à défaut, hebdomadaire, des travaux qui restent à réaliser. Il a souligné qu’un prolongement de délais "ne sera pas toléré car le retard a des incidences financières qui se traduisent par des réévaluations du projet".
S’agissant du problème de crédits de payement soulevé par l’entreprise turque, Mapa Insaat, le ministre a rassuré qu’il ne se pose pas. "’Le délai entre la clôture de la précédente année financière et l’ouverture de la nouvelle a pris un peu de temps et, très prochainement, l’entreprise recevra ses financements", a-t-il rassuré.
Le nouveau stade de Tizi-Ouzou ainsi que ceux d'Oran et de Douira (Alger) qui sont en cours de réalisation, et qui sont des projets structurants, "doivent être achevés rapidement pour être réceptionnés à la fin de l’année en cours", a recommandé le ministre qui a observé que celui de Baraki (Alger) risque de ne pas être livré à cette échéance, mais plutôt courant 2019 en raison, a-t-il relevé, d'une "faiblesse des moyens humains et matériels mobilisés".
 
La réalisation de ces infrastructures modernes, intelligentes et écologiques, qui seront dotées de vidéo-surveillance et de systèmes numériques pour la vente de billets, en plus des espaces de détente (promenades, buvettes, restaurants, wifi, sanitaires), va influer sur le rendement des joueurs et sur le comportement des supporters qui se sentiront "mieux considérés", ce qui contribuera, a-t-il estimé, à la réduction du phénomène de la violence dans les stades.
Le ministre a rappelé le lancement d’un projet pilote portant mise en place d’un système électronique de vente de billets au niveau du stade 5 juillet d’Alger et qui sera opérationnel à la prochaine saison sportive.
"Avec la formation des équipes et ce type d’infrastructures qui vont contribuer à la modernisation et la promotion du sport, ce dernier ne pourra qu’évoluer et se développer", a soutenu le ministre qui a relevé que la réception du nouveau stade de Tizi-Ouzou réglera la question de domiciliation des matches de la JS Kabylie, observant que Tizi-Ouzou est une ville de sport qui a des ambitions dans ce domaine.